Valérie Ménard

photo de valérie ménard, animatrice de motosports.tv à tva sports

Les passions d’une fille de bois!

 

J’ai toujours eu un champ d’intérêt vraiment varié.  Mes études en sont la preuve incontestée : un DEC en sciences humaines, un DEC en arts, des cours universitaires en psychologie et en tourisme et une formation en radio télé, j’aime tout, je suis curieuse et j’en veux toujours plus.

 

Ma carrière en communication a débuté en 2006 quand j’ai été remarquée par la directrice de la radio de Chibougamau qui m’a vue animer sur scène pendant un festival.  Ce soir-là, devant des milliers de personnes, j’ai dépanné l’organisation en remplaçant l’animateur au Karaoké et aux tirages de prix.  Question de faire les choses en grand, moi et mon collègue nous étions déguisés et avons animé le tout avec un brin de folie.  Le soir même, j’avais une offre pour animer l’émission radio de la fin de semaine sur le réseau Planète RNC Média.  Trois jours de formation plus tard, j’étais seule devant la console à mettre en ondes, animer et préenregistrer:  qu’elle belle aventure!

Après 3 ans, et un enfant, j’ai dû arrêter les horaires atypiques et je suis devenue adjointe en construction pendant les 8 années suivantes…

 

Ouf.  Avec ce travail, j’ai pu payer mes factures et voir grandir ma fille mais intérieurement, je m’ennuyais à mourir.  En 2011, j’ai voulu renouer avec ma passion et je suis déménagée à Montréal, entre mes cours de télé, de psychologie et mon travail en construction, je rêvais d’animer.   En 2019, j’ai décidé que c’était le moment de tout tenter : je me suis présentée à la télé communautaire des basses-Laurentides pour un emploi d’adjointe de production.  Après une entrevue où j’ai passé une heure à faire rire mon auditoire, ils m’ont refusé le poste d’adjointe et m’ont plutôt offert ma première émission télé.  À partir de là, tout s’est rapidement enchaîné : je suis devenue animatrice d’une émission d’actualité et je me suis rapprochée de ma passion pour la motoneige en travaillant pour la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec.  Dans le cadre de ce travail, j’ai rencontré le producteur-réalisateur de Motoneiges.TV qui m’a donné le mandat de chroniqueuse et l’année suivante, la coanimation de l’émission sur le réseau TVA Sports.  Après un an à voyager partout au Québec l’hiver, le projet Motosports.TV a été évoqué et je voulais vraiment en faire partie.

 

Étant native de Chapais-Chibougamau, je suis une fille de bois et j’ai toujours été *one of the boys* et je partageais ma passion des machines avec mon groupe de gars.  La chasse, la pêche, le camping sauvage, l’exploration en survie et, j’ai toujours aimé piloter des véhicules de loisir : quad, motoneige, bateau, motomarine etc.  Un peu casse-cou, je n’ai jamais eu peur d’essayer de nouvelles choses et je dois avouer que je suis une bonne pilote!  Motoneigiste assumée et passionnée, j’ai toujours dévoré les kilomètres sur les nombreuses machines que j’ai eues mais l’été…. il me manquait quelque chose...  Clairement, je devais devenir motocycliste.

J’ai donc décidé de passer mon permis de moto en direct pendant la première saison de Motosports.TV!  Ça m’a demandé un sang-froid hors du commun d’à la fois animer et gérer mon apprentissage mais j’ai adoré ça!  Dès le premier cours, je savais que je tombais en amour avec la moto.

 

En 2021, j’ai acquis la moto de mon voisin, une magnifique CB650F 2018.  Je suis une vraie mordue!  Parfois quand je regarde dehors et que je la vois stationnée, j’ai presqu’un frisson.  Je suis d’ailleurs en train de me demander si je m’en procure une 2e et je me dis que l’achat d’un garage me semble de plus en plus essentiel! 

La moto, ce n’est pas seulement un mode de transport, c’est réellement, un outil de liberté incroyable !!!  On sent le vent nous porter, les odeurs nous envelopper, on fait littéralement partie du paysage, le rêve!

 

En fait, quand je regarde mon parcours, je suis fière.  Je me dis que j’ai bien fait de prendre les opportunités qui se sont présentées à moi et de ne pas m’être laissée ralentir par la peur ou l’inconnu.  La vie est une grande aventure et j’ai la ferme intention d’en profiter au maximum.  Peut-être que la prochaine étape sera une licence de pilote d’avion, qui sait?!  Ah la passion….